Mes ancêtres bretons et mayennais

Annotations dans les registres paroissiaux
En consultant les registres paroissiaux, on trouve parfois, entre deux actes, des notes écrites pas les curés.
Elles font souvent référence à un fait marquant pour la paroisse: intempéries, épidémies, faits divers...
Voici donc, quelques annotations trouvées au hasard dans les registres des paroisses de la région de Vitré.
Il y en a très peu pour l'instant, mais je les mettrai au fur et à mesure des mes trouvailles.
Pour les paroisses de la Mayenne, vous pouvez allez voir le site lié à celui des archives: http://perso.orange.fr/ad53/mentions

Index des annotations
- XIXe?ÉTRELLES Une petite jument de trois ans perdue
- 1792 VITRÉ (Hopitaux) Sépulture "d'une nommé Thérèse, négresse d'origine"
- 1745BALAZÉ Cimetière reconcilié après une effusion de sang
- 1736BILLÉ Rebéniction du cimetière après une effusion de sang
- 1735IZÉ (Val d'Izé) Interdiction d'inhumer dans le cimetière de la trève de Landavran non respectée
- 1733ST JEAN / VILAINE Un enterrement compliqué
- 1731LIVRÉ sur CHANGEON Tonnerre sur l'église
- 1729BALAZÉ Indiquation de la naissance du dauphin de France
- 1721BILLÉ Décès d'une allemande et de sa fille
- 1714CHÂTILLON en VENDELAIS Mission de Normandie à Châtillon
- 1712ST DIDIER Un infanticide?
- 1712ST DIDIER Baptême d'un enfant d'une femme vagabonde
- 1711ETRELLES Construction d'un nouveau clocher
- 1710ETRELLES Conséquences du grand hiver de 1709: cherté, famine et 26 fêtes d'obligation supprimées
- 1709ETRELLES Le grand froid de 1709
- 1705ETRELLES Tempête: école endomagée et plusieurs clochers de la région du sud de Vitré tombés
- 1702LIVRÉ sur CHANGEON Tonnerre au mois de décembre
- 1702LIVRÉ sur CHANGEON Tonnerre au mois de janvier
- 1701ÉTRELLES Ouragan pendant la grande messe: deux morts à St Jean sur Vilaine
- 1696MARPIRÉ Élections des trésoriers de la fabrique
- 1693BILLÉ L'artillerie et le duc d'Orléans passe par le bourg
- 1692VITRÉ, Notre Dame Grande procession pour la cérémonie de la canonisation de St Jean de St Facond
- 1691MARPIRÉ Quelques biens de la paroisse de Marpiré
- 1681VITRÉ, Notre Dame Passage d'une comète
- 1680LUITRÉ Tué par le batas de la cloche
- 1680BILLÉ Décès d'une habitante de Madré, évéché du Mans, se rendant à l'Abbaye de St Méen
- 1678la CROIXILLE Un joli poème en latin de Mathieu Bigot sur la Croixille
- 1676LIVRÉ sur CHANGEON Dysentrie
- 1676LUITRÉ Hommage rendu au recteur de Luitré
- 1671VITRÉ Agrandissement de l'église Ste Croix et destruction du temple des Huguenots
- 1669ETELLES Tenu des registres: signatures des témoins
- 1660LUITRÉ Souvenir du curé à l'occasion de la naissance d'un enfant
- 1659VITRÉ Violent orage: dégats sur l'église St Martin
- 1656COMBOURTILLÉ Rude hiver
- 1634VENDEL Tremblement de terre en Bretagne



Écriture du XIXème?
(papier intercalé entre les registres de 1712 et 1713)
Registres des baptêmes d'ÉTRELLES,
Une petite jument brune rouge brune le crin a
adru(?) et les yeux un peux petit agee de trois ans
et vaut environ deux cent frans perdu depuis du dimanche
au lundi, le 25 aout echapé du vilage de Crossaut
commune de Princé, apartenant au Sieur Jean Destaits


15 avril 1792
Hopitaux St Nicolas et St Yves de VITRÉ
Une nommée Therèse Negresse
d'origine dont on ignore les noms de
famille, c'il en est dans la Negricie;
d'où elle est arrivée à Vitré au mois de
juin 1791, en qualité de gouvernante
de quatre demoiselles du Jarday? (----), qu'elle a
suivies avec son enfant âgée de 17 ans quand
sa mère âgée viron 40 ans est décédée le
15 avril 1792 dans notre hôpital, y
transportée pour preserver les sus dites
demoiselles de la petite vérole qui en fort peu
de temps à enlevé à Monsieur Leur père absent, Sa
Negresse inhumée par moi Aumônier soussigné


1 juillet 1745
Registres paroissiaux de BALAZÉ
Le cimetière adjacent a cette eglise interdit le jour St
Jean dernier par effusion de sang causée par coups de pierres
& batons a esté reconcilié par moy Recteur soussigné ce
jour premier juillet 1745 aux fins de permission a moy adressée
par M De La Borderie Vicaire general du Diocese en datte
du vingt & sept juin de la présente année.
J:A: Fournier Rect(eu)r


28 mai 1736
Registres paroissiaux de BILLÉ
Nous soussigné Doyen de Fougères, Antrain, Bazouges et du
Vandelays recteur de Billé suivant la commission nous donnée
par Messire .... Delangle vicaire general des Monseigneurs
l'illustrissime et reverendissime Devaureal Evêque de Rennes
le 24e de ce mois et an avons ce 28e may 1736 rebeny le
cimetiere de cette eglise, lequel fut pollué et interdit par
effusion de sang faite par violence en iceluy le 21e des dits
mois et an, et les malfaiteurs appellez et avertis le jour
precedent pour recevoir leur penitence ont refusé de s'y trouver


23 septembre 1735
Registres paroissiaux d'IZÉ
Le 23 7bre 1735 malgré les deffences que j'avais fait au nommé Guillaume
Vennier de faire inhumé ailleurs qu'a Izé le corps de Perine Douard son
epouze a laquelle le Sr Blanchard l'un de mes curés avait admisnistré tous les
s(acre)m(en)ts, J'ay appris que la dite inhumation avait été faite indument à la
chapelle par le Sr Thorigny prestre, et ce par le billet sans adresse que
m'a envoyé le dit Thorigny et dont voicy les termes; Perine Douard
femme de Guillaume Vennier agée d'environ 34 ans du village de la
Chaigne a été inhumée dans le cimetière de la Chapelle de Landavran
ce 23 7bre 1735 presence de Pierre Souvestre, de Julien Poullard
et de Guillaume Vennier mari de la deffuncte et de plusieurs autres signé
Thorigny prestre et le dit billet sur papier commun, sans adresse attaché
a mon registre, j'ay sans preiudicier a mes droits, a ceux du general de ma
paroisse, n'y a ceux de mes successeurs porté sur mon registre
la dite inhumation, sous toutes mes protestations de me pourvoir contre le Sr
Thorigny et tous autres qui ont eu part à cette inhumation faite contre le droit
commun, et toute regle, et sans que l'inscription que j'en fais sur mon
registre pour conserver la regle, et obeir aux arrests de la cour puisse passés
pour un consentement de ma part, n'y un acquiescement aux pretendus droits
des habitants des environs de cette chapelle particulière. Rature sous toutes
mes portestations de me pourvoir contre le sr Thorigny ce vint troisieme
7bre 1735
(signature:)
Jan François Benist Yvon Recteur d'Izé


4 mai 1733
Registres paroissiaux de ST JEAN SUR VILAINE
Ce jour quatrieme may mil sept cens trente et trois je soussigné
Recteur ayant esté prié et requis par Guy le Bateu de me transpor:
ter jusqu'a la passée du cimettiere de la chapelle de St Melaine
dependante de cette p(aroi)sse de (St) Jean, ou les habitans du bourg du d(it)
St Melaine auroient forçablement (!) et contre son gré et volonté
porté le corps de Paul le Bateu son fils ou il auroit esté toute la
nuit sur la passé dud(it) cimetiere y ayant esté porté par un nommé
Jeby et Poupin et autres a luy inconnu de leur plein (mouement?) et a
la sollicitation des autres habitans; Craignant qu'aujourhuy il ne trouva
de pareille opposition a prié le sr Recteur de se voulloir transpor:
ter jusqu'au d(it) St Melaine pour lever tous les obstacles qui se
pouroient trouvés ou estant allé en compagnie de Jean Thomine
soussignant de Jaques Poelle de Gilles Barbot soussignant et de
François Chaudron qui ont transporte le corps a la requeste du
d(it) Guy Bateu jusqu'a l'église de St Jean dans le cimetiere du
quel on a Inhumé le corps du d(it) Paul le Bateu en presence
de son pere et de Julienne Gatel sa mere lesquels interpellés de
signer ont déclaré ne le scavoir faire François Le Beau eu requis
de signer a la requeste du d(it) Guy Le Bateu de Messieres (!) Jean
Le Boucher et de Medar Gendrons Curés du d(it) St Jean le d(it)
Paul le Bateu est mort chez une veufve nommé la Duclos
demeurant sur le bor du chemin qui conduit de St Jean
a St Melaine ou il avait esté mis apres une chute qu'il
eut d'une charette qui retournoit de la
ville de Rennes conduite par Jean (Gonche?)
son maitre de Villensaut p(aroi)sse
de Champeau ou il le laissa fort mal ayant perdu
la parole et n'a reçu aucun sacrements personne
ne nous ayant cherché n'y averty et encore en presence
de François Bateu son frere et l'autre Julien Bateu son autre frere
(signatures:)
M Gendron ptre Curé
Bouselier ptre curé de St Jean
François Le Beau
Gilles Barbot
Jean Toumine
J. de Bonnemetz Rr de St Jean


11 août 1731
Registre paroissial de LIVRÉ sur CHANGEON
Le onze aoust 1731 vers 10 heures du matin le tonnere tomba sur le dome
de cette eglise et fracassa les murs de dedans de l'eglise
en 3 endroits brula une partie des bouquets renfermées
dans une armoire sans endomager l'armoire

L'onzieme aoust le tonnere tomba sur le dome
et dans l'eglise et brusla les bouquets de fausses fleurs dans l'armoire
environ 9 heures du matin


fin de l'année 1729
Registres paroissiaux de BALAZÉ
Monseigneur Le dauphin est né le
quatre septembre mil sept cent vingt
et neuf a trois heures quarante min
utes du matin


Futur Louis de France, il ne sera jamais roi car il décedera à
l'âge de 36 ans, 8 ans avant son père


13 mars 1721
Registres paroissiaux de BILLÉ
Le corps de Anne Margueritte Verne aagée de quarante et cinq ans ou
environ femme de Philippe Perne autant que nous l'avons pu comprendre
par la déclaration dudit mary qui nous a dit etre l'un et l'autre Almans de
nation a été ensepulturé dans le cimetière de cette paroisse ayant été
munie des sacrements necessaire à salut; en presence de Jean Georget Nicolas
de la Touche, Jean Leroux Louis de Lory et de plusieurs autres ce trezieme
jour de mars mil sept cent vingt et un

Le petit corps d'une petite fille appartenant aux estranger nommés cy-dessus
a été ensépulturé dans le cimetiere de cette paroisse ce 16 mars 1721 par
moy ptre soussigné


Juin 1714
Registres BMS de Chatillon en Vendelais, vue 7/12
Mission
La mission donnée par N et D p(re)tre Jean
François Danjou Sr de la Noë Recteur de cette
paroisse de Chatillon en Vendelais a ouvert le 3e
juin 1714 par une procession generalle des p(aroi)sses de
Balazé, St Christophe, Montreuil des Landes, Parcé,
Dompierre, Princé, St Hervé, Montautour et Chatillon
et y ont heureusement et ardemment travaillés les
sous denommés, Mr Lainé Supérieur Mr Le Grand Supérieur
des missions de Normandie
Mr Dupont de la congregation de Rennes, Mr
Bodier cy Devant R(ecteu)r de St Sauveur des Landes, Mr le Recteur de Moisay, Mr de la
Roche cy devant R(ecteu)r de Dompierre du Chemin, Mr Loisel
Curé du Teille, à présent recteur de Chartres, Mr Gendron prieur de la magdeleine
de la Ricaudière et a présent recteur du Chastellier, mr Bosse curé de Bain, Mr Harel (obiit)
de Renne, Mr Frot du teille, Mr Janvier recteur
de Torcé, Mr Labbé boulanger de la Bouexière et a présent Recteur de St Aubert et Mr Rame
chapelain de St Sulpice de Fougères (obiit) et le mardy dix neuvieme
dud(it) mois on fit un service solemnel pour les ames du purgatoire
après lequel on inhuma au millieu du cimetière tous les ossemens
du reliquaire et le vendredi 22 en suivant on alla en procession
bénir la Croix de la mission erigée vis à vis le fouteau de St George
par les soins de Mr le Recteur de Chatillon; elle fut bénie par
le d(it) Mr Le Grand Supérieur des missions de Normandie qui y precha
d'une maniere si touchante qu'il fit pleurer tout le peuple qui
avait suivi en g(ran)de abondance et le dimanche 24e juin jour de St
Jean Baptiste on fit la cloture de la d(it)e mission par une
procession generale des d(ites) p(aroi)sses for (sauf) celle de Balazé et par
un sermont du d(it) Sr Legrand qui precha au bas du chateau
près le St Sacrement qui y reposoit en une chapelle en
presence de huit a dix mille personnes; il y a eu des
restitutions pour Vittray et Rennes et pour quinze differentes
p(aroi)sses et on espere dans la suitte en retirer des
fruits en abondance si l'on peut compter sur les
premices de la ferveur des peuples

Delanoe Danjou
Rr de Chatillon


21 novembre 1712
Registres paroissiaux de ST DIDIER
Le dimanche vingtiesme iour de novembre mil sept cent
douze, q(ue)lques habitants du village de la Tuelliere ayant
appercu un enfant noyé dans un puis dud(it) village et n'ayant
osé le tirer de l'eau authorisé sans les formalités aministrés
de la justice, y ont donné avis a Messieurs le Senechal
procureur d'officer et greffier de la jurisd(ict)ion de Maindeclef? --
Co(mme)? la Vigile de la toussaint dernier, il se trouva une femme
proche de son accouchement qui se retira? chez Pierre Bailleul
au village de l'Orviniere, qui demanda l'ayde d'une
sage femme, Et Thomasse Noblet appelée pour ---
recut son enfant qui est? une fille et la mere se
nomma Marguerite Durand femme de Gilles Gautier de la
paroisse de Domaigné, et led(it) enfant nouie? fut presenté
par lad(ite) Noblet, et led(it) Bailleul et Jeanne Bagouri sacrement?
qui nommerent led(it)enfant lui imposant le nom de
Marguerite et Moi soussigné Recteur la baptisay le
Landemain, et lesd(its) Pierre Senechal et officier - ayant --
led(it) enfant du deposé a la veu publique, et lad(itte) Bagouri
reconnue aux langes dont led(it) enfant estoit encore enveloppé
que c'estait la fille qu'elle avait tenue au baptesme
Co(mme)? maraine, et les d(its) Pierre Officier l'ayant fait
apporter à l'entrée? du cimetiere et presenter? pour la
sepulture, ainsi Moi -- Recteur sur leur requisitoir
et assurance de baptesme ay inhumé led(it) enfant dans
le cimetiere au derriere de la chapelle de Notres Dame le
iour vingt et uniesme desd(its) mois et an


3 janvier 1712
Registres paroissiaux de ST DIDIER
Le troisiesme jour de janvier mil sept cent douze
Nous a esté presente pour le baptesme un enfant par
Guillemette Bestin faisant l'office de sage femme en la paroisse
de Cornillé qui nous a déclaré ne connoitre point la mere
de l'enfant et qu'elle a esté appelée par le nommé Julien
Perrier et Perrine Cochet sa femme pour assistés à l'enfant
et la mere a seulement déclaré qu'elle s'appeloit Françoise
(Chapont?) et n'a voulu déclaré ni son age ny son pais
ni qui est le père de l'enfant qu'elle a cepandant déclaré
estre illegitime n'estant point mariée et qu'elle s'est
(trouvée?) dans cette paroisse à la ---- de Jean Isop et
d'Hélainne Frion sa femme au village de la Meyleraie
ou elle a esté en qualité de fileuse et ou elle a esté
pendant plus de deux mois et -----
chez le dit Perrier et femme ou elle a esté environ un mois
& y a accouché de le dit enfant n'ayant eté baptisé
avons esté obligés de le baptisé et le Sieur Harel
pbre curé lui a donné le sacrement de baptesme et a
esté tenu sur les St fonds de baptesme par Jean Guyot
et Françoise Garnier parain et maraine qui lui ont
imposé le nom de Françoise et (comme?) les dits Isop et Perrier
ont (retint?) chez eux contre les ordres du Roy et
reglement de la cour une personne vagabonde y ---
ou elle estoit sans y avoir donné au luy avis et laquelle
pouvoit mourir ou s'echapper et laisser l'enfant à l'abandon
J'ay appelé Jean Leprestre et Pierre Chalmel pour ouir
la déclaration de la sage femme pour y porter leur tesmoignage
ou et pourquoi --- a requis et la.? de besoin pour la
decharger de la paroisse et le dit Leprestre a signé avec nous


17 mai 1711
Registres paroissiaux de ETRELLES
Le dimanche 17e may 1711 par assemblée de paroisse a esté
marchandé et adiugé au (debut?) à maistre Mathurin Fromont de
Vitré pour la sõme de 590tt estant fourni de bois a place
pour refaire un clocher neuf en deux dosmes a la paroisse
d'estrelles conformement au dessein fait par M(aitr)e Chevalier arpenteur
royal de Vitré, et le fondement du dit clocher sera sur ----
et le 29è du mesme mois les ouvriers ont commance a abattre
le bois qui en partie a esté donné par les particuliers habitants

et autres ayants terres dans la paroisse et quelques
maitresses piesces qui sont venues de la forest du Pertre, ce
clocher (sra?) des plus beaux et peut estre de dix pieds plus
haut que l'ancien


fin du registre de 1710
Registres paroissiaux de ETRELLES
En l'an 1710 le bled a esté vandu à Vitré 5tt le boisseau et
le bled noir estoit vandu 2 tt 10 s et l'avoinne 2 tt et le 22
janvier 1710 à la Guerche le bled se vendoit 6 tt le boisseau
et cette cherté de grains ayant commance en 1709 a duré
jusques au commancement du mois d'aoust 1710 de maniere que
que plusieurs apres avoir subi les rigueurs du grand hiver
par le froid en ont essuié aussy les consequences par la
faim et plusieurs des autres provinces quittoint leurs pays
encore plus degarnis de grains que celuy cy pour y venir
en grand nombre l'on voit des familles touttes entières mandier

dans cette mesme année 1710 les vins
cidres et autres (boittes?) sont de la derniere raretté et
cherté, et de cognoissance d'hõme l'on n'avait entendu dire ni parler
d'une si grande cherté et cela cause par les rigeurs en partie du
grand hiver qui fist perir plusieurs arbres à cidre, et aussy
par une gelée fort tardive qui gela les boutons desia avances
de maniere qu'a la toussaint les pommes se vandent 1 tt 10s le
boisseau, et Mr de Champsavoye recteur d'estrelles a vandu à
Gabrielle Despres cabarettière de ce bourg deux barriques de
cidre sans lye fait de pommes la sõme de quatre vingt quinze
livres et le cidre de poires a esté vandu cette année la chartée
quatre vingt dix livres juges de dela à quel prix pouvoit estre le
vin __________
Il est à remarquer que touttes choses au commancement de ce siecle
ont eu leurs prix excepté le fil qui poura trouver le sien dans la
suitte, et l'argent est si rare que plusieurs patissent non seulement de
tout ce qui s'est passé cy devant, mais encore à cause de touttes les
taxes et pairier qui sont a leur dernier periode, que ceux qui
voiront le commancement du siecle 1800 prenent garde à ce
qui s'est passé au commancement de celuy cy, et (ce croy?) que tous
les commancements sont tousiours fort rudes et desagreables
Ce 17 xbre 1712 en l'escole du Champblanc Orhant p(rê)tre
________
Du mardy dixiesme juin ferie de la pentecoste on commance a ne fester
plus dans l'Evesché de Rennes les iours qui suivent par l'ordre de
Monseigneur Jean Baptiste de Beaumanoir de Lavardin evesque du dit
Rennes qui sur les remonstrances et advis luy donnes de la violation
de ces Saints iours et attendu la grande necessité de travailler pour vivre
le bled ayant esté très cher, a esté 26 festes scavoir Saints Fabien et
Sebastien, conversion Saint Paul, Chaire Saint Pierre, St Mathias St
Joseph, une feste a pasques le mardy, St Jacques et Philippe, St Yves
le mardy des festes de la pentecoste St Barnabé visitation de la Sainte
Vierge la Magdeleinne St Jacques apostre St Pierre aux lions St
Barthelemy Saint Louis exaltation Ste Croix St Michel archange St
Luc Saint Meleinne St Martin Ste Catherinne St Nicolas St Thomas
Thomas apostre Saint Jean de Noël, et les Saints innocents aussy
tout quoy compose le nombre de 26 festes ostées


fin du registre de 1709 mais daté du 17 décembre 1712
Registres paroissiaux de ETRELLES
Le sixiesme janvier jour des Roys 1709 vers les deux heures et
demie d'apres midy il commanca un froid terrible par un vent du
haut, et continua pendant dix huit jours de suite, la terre estant
couverte de neige ce qui conservait les (blasteries?), mais le degel estant
venu et la terre decouverte, un second et pernicieux froid cõmenca
le vendredy 22e feuvrier qui gasta beaucoup de choses, et sa
rigeur jointe à celle du precedent, n'a laissé ni choux, romarins

abricotiers, boutons de poiriers, et toutte la fournille dans les
hayes, les oignons pommes et poires ont gelé, et l'on ne voit presque
plus ni ramiers ni merles grande quantité de chasteniers
cerisiers, pruniers, entes et poiriers sont morts par la vehemence
de ce grand et terrible froid, de sorte que la perte sur les arbres ne sera
pas reparer à cinquante ans d'icy. sans ici parler de la disette
que cela à cause dans les années suivantes tant du bled, vin
cidre et autres choses cõme vous pourez voir dans la suitte
à la fin de chaques livres par année; ce 17 xbre 1712


30 décembre 1705
Registres paroissiaux de ETRELLES
La nuit du mercredi trantiesme decembre 1705, il fist un vent si
extraordinaire et furieux que de memoire d'hõme en n'avait entendu
parler d'un pareil, lequel à renversé grande quantité d'arbres et jetté des
logix par terre, et decouvert les autres. Sur le logix de l'eschole du Champblanc
il y a trois chevronnées à bas dans le bout et coin vers soleil couschant
tirant vers le bas d'ou venait le vent. La perte plus considérable est le
clocher d'estrelles qui estoit un des baux de l'evesché lequel à esté coupé
du vent ras les cloches , et jetté au travers de la petitte rue conduisant du
bourg au presbitère, léglise est toutte presque decouverte et devittré
de manière que la perte e(s)t tres considerable; Le clocher de Dommalain qui
estoit fort beau est tombé aussi; celuy de la Guerche, de Cornillé, de la
Magdeleinne de Vitré et plusieurs autres. Le clocher d'Estrelle qui est tombé
avait esté fait et construit en l'an mil six cent neuf selon le chiffre
qui est au maittresses piesces du dedans de la tour
ou est escrit 1609; mil six cent neuf


15 décembre 1702
Registre paroissial de LIVRÉ sur CHANGEON
L'année 1702 au mois de decembre le 15, le tonnerre tomba au haut du
clocher de cette paroisse lequel estoit un des plus
beaux de la province qui fut reduit en cendres avec
quattre cloches et tout le haut de l'eglise ce qui causa
une perte de (10000tt?) ou plus Jan Guychard estant
recteur et Guillaume Baudy et Pierre Vallée thrésorier


6 janvier 1702
Registre paroissial de LIVRÉ sur CHANGEON
Le jour des Rois(6 janvier 1702), 1701
Le tonnerre tomba sur le clocher de Livré le jour des
roys a sept heures du matin 1702 et apres avoir
coupé le col du cocq perca dans l'eglise ou il brula
les bannierres dans un armoire et personne n'en
fut incommodé


2 février 1701
Registres paroissiaux d'ÉTRELLES
Le 2e feuvrier 1701
pendant le credo de la
grande messe il fist
un houragan et vent si
impeteux qu'il renversa
plusieurs logix; et grande
quantité d'arbres, le
clocher de St Jean
sur vislaine en tombant
tua deux personnes en
l'eglise


18 mars 1696
Registres paroissiaux de MARPIRÉ
Le dimanche dix huitieme jour de mars mil six cent nonante six
les paroissiens de Marpiré assemblez en corps politique à l'issue de la
grande messe pour faire election des thresoriers en la place de hh
pp Estiennne Letendre et Jean Le Breton ont en presence du Recteur
soussigné choisi hh pp Jean Lemarchand et Jean Perrussel
lesquels ont accepté la dite charge et promis s'y comporter
fidellement et ont signé la présente deliberation hh pp
Pierre Souvestre Sieur de la Loitiere, Jean Marion, Jean
Rivet, Jacques Chesnays, Pierre Desbin Trehinaye, Maitre
Michel Beuscher Sieur du Maine et autres et ont eté present plusieurs
autres qui ont dit ne scavoir signer et etre de pareil avis que
les sus nommées le dit jour et an cy devant


16 juillet 1693
Registres paroissiaux de BILLÉ
Le sexiesme jour de juillet 1693 Son Altesse Royalle
Monsieur, Duc d'Orléans, frère unique de Louys XIV Roy de France
& de Navarre passa par le bourg de Billé en venant du camp
de la Roche près de Vitré pour aller camper dans le marais de Sougeal
proche Pontorson. Son artillerie ayant couché dans ce bourg et la
nuict de devant escorté de cent cinquante chevaux; s'estant arretté
pour prendre les chevaux de relays à son carosse, je me presenté
à luy & il me donna deux demys louys d'or qui vallent
unze livres quinze sols lesquels ont esté departis aux pauvres
de la paroisse à la porte de l'église après les vespres du
dimmanche 19 juillet 1693 par monsieur de Launay prestre
en presence des paroissiens


9 novembre 1692

Registres paroissiaux de Notre-Dame de VITRÉ
Le neufvième de ce mois il se fit une procession
generalle ou les RR. PP. augustins aporterent l'ymage
de St Jean de St Facond pour commencer la ceremonie
de sa canonisation ou l'ayant receü Je commence a
chante le Veni creator Le clergé regulier
et seculier s'y estant trouvé nous allasmes chez
les pp. Augustins ou je chante la messe et fit
toute la ceremonie accompagné des Messieurs
les juges et de la bourgeoisie avec une
affluence inombrable de peuple des le samedy
au soir qui estoit le jour precedent Je donné la
benediction du St sacrement et beny apres l'ymage
du St qui fut exposée a la veneration du peuple
La bulle de sa canonisation je la leû au prosne
suivie d'une exhortation pendant toute la
semaine chaque procession y alla il y eut
sermon le dymanche le mardy le jeudy et
le dymanche -- suivant par des predicateurs
celebres l'eglise estoit richement ornée
avec une illumination tres eclatante
Ce que j'ateste estre veritable y ayant
presidé à la cérémonie
signature:
J Bapt. Mehaignery
Bachelier de Sorbonne Rect et Chan. de Vitré

NB: St Jean de St Facond (1430-1479) était un prêtre espagnol, théologien, prieur
d'un couvent d'Augustins.
Il fut canonisé en 1690 par le Pape Alexandre VIII.
Il est le patron de la Ville et du diocèse de Salamanque.
Sa dépouille y est conservée dans la nouvelle cathédrale.
Sa fête a été fixée au 12 juin.


5 juin 1691
Registres paroissiaux de MARPIRÉ
Trouvé dans le registre de 1725 (page 2/10)
Déclaration que donnent venerable et
discret missire Julien Pichot Recteur de Marpiré
Pierre Le Marchand et Pierre Marion tresorier Jean
Rivet procureur des deffuncts
Premierement disent et déclarent q on a cj devant
fourni une declaration de toutes les fondations qui se
deservent dans la dite eglise suiettes aux droits d'amort
issement et y vouloir seulement adiouter ce quuy suit
Scavoir
Q'une maison ancienne destinée pour le logement d'un
vicaire, car ceci depuis peu que Marpiré a esté erigé
en paroisse fut echangée il y a environ quinze ans
avec une maison un peu plus commode et deux cordes
de jardin estimé le tout cinq livres de rente.
Et de la part du dit Jean Rivet a esté declaré
qu'il y a de petites quantités de terre qui sont pour
l'entretien du service des deffuncts sans scavoir en
quel temps elles ont esté données et qui relevent
de Monseigneur le duc de la Tremoille estimées
et affermées cinquante sols lesquelles quantitez
au nombre de trois payent fouages et taillées
au Roy er rentes a Seigneur.
Fait devant les nottaires sousignants avec le signe
du dit Sieur Recteur et de Jean Rivet y denommé
en la dite qualité pour son respect et de (blanc)
a requeste du dit Pierre Le marchand et celuy de
(blanc) à requeste du dit Pierre Marion
tresoriers qui ont dit ne scavoir signer le cinquieme
jour du mois de juin mil six cent quattre vingt
onze


16 janvier 1681

Registres paroissiaux de VITRÉ
Nota
Le 22 de décembre
1680 1680 parut
sur cette province
de Bretagne une
comete laquelle
commençoit par
une estoille et
jettoit un grand
rayon fort enflammé
et incorporée a la
ditte estoille lequel
dit rayon estoit
long de quattre
cent pieds selon
------------
et large de deux
a trois pieds
elle sembloit de
commencer son cours
vers le rivage de la mer
ou basse Bretagne
et s'en retourner
vers le nort ou
l'Angleterre on
la voit encore
auiourdhuy qui
est le 16 de Janvier
1681


26 juin 1680

Registre paroissial des sépultures de LUITRÉ
h.h. Jean Hamard le jeune mourut
au Bourg de Dompierre du Chemin
et fut enterré dans le s. Cimetiere
dud(it) Dompierre le vingt sixieme de
juin mil six cent quattre vingt
Il fut tué pat le batas de la
cloche dud(it) Dompierre qui luy tomba
sur la teste, pendant la procession
que l'on y faisait apres vespres, plusieurs
de ses voisins m'ont assuré qu'ils
firent tout ce qu('i)ls peurent pour l'amener
icy a vespres et qu'ils ne peurent
l'empescher d'aller aud(it) Dompierre
Cela nous apprend qu'il ne fait pas bon
quitter sa paroisse pour aller ailleurs
P Morin R(ecteur) de Luitré


31 janvier 1680
Registres paroissiaux de BILLÉ
Le tentiesme et unieme janvier mille six cent quatre
vingt a esyé inhumé dans le cemetiere de nostre eglise
de Billé le corps de feue Françoise Du Val
vefve de feu Pierre Huar décédée du iour precedent
au bourg du dit Billé et ont assisté au convoy Jean
Bidene? et Marie Gilette lesquels par nous interpellez de
signer nous ont declaré ne scavoir: laquelle Françoise
Duval a esté confessée et comuniée pendant sa maladie
et receu le sacrement d'extreme onction et nous a declaré
et à m(iss)ire Jean Franveille pretre --- du dit Billé
qu'elle estoit du village de Bois Fouqué paroisse de Madré
Evesché du mans et devant de partir de chez elle
pour venir en Bretagne faire ses devotions dans l'eglise
de l'Abbaye de St Mean evesché de St Mallo, elle
avait laissé en sa maison au dit village du Boisfouqué un
----- --- d'un coffre qu'elle avait laissé d'avant
son départ chez Jean Le Ronce? du dit village du Boisfouqué
un coffre où il y a plusieurs linges, chemises et autres
--- linges une --- noir, une --- et avoir laissé
chez monsieur du --- les contracts et partages
--- ses heritages et ceux de ses enfants qu'elle
avait mis chez Jacques Bianchet à la ---- sa
couette de plumes, qu'elle avait loué a Ambroise
Lebreton un pré appelé le Pré Jacquau six livres
au dit Jacques Bianchet les Champs appellés les ...
-- un petit pré six livres qu'elle avait un petit champs
appellée la --- et un jardin appellé ---
qui ne sont point affermés, laquelle Françoise Du
Val a laissé après sa mort Françoise Huar et
Marguerite Huar ses filles et a ---- pendant
sa maladie qu'après son décès on eût soin de les ---
à ses parans pour en avoir l'éducation


5 décembre 1678
Registres paroissiaux de la CROIXILLE
Descriptio Concha deserti gallice La Croixille
Non procul a Britis consurgit ad aethera villa
Quam Concham dixere patres, quã limpidus amnis
Abluit,hic ulmi proceros ad sydera ramos
Tollunt et praebent graciles recubantibus umbras;
Lilia Francorum fulgent in limine templi
Vexillumq, ornant, sylvas camposq; Jacentes
Desursum spernunt populi terramq; recusant
Oblitiq; hominum divum commercia tractant

Mathaeus Bigot huius parociae rector quinta die
Decembris 1678

Poème gentiment traduit en français par Christian Verdier

Description de Concha Deserti, en français, la Croixille
Non loin de la Bretagne s’élève vers le ciel une ville
que nos pères ont appelée Concha, et que baigne une rivière
limpide; là, les ormes lèvent vers les astres leurs longues ramures
et offrent leurs ombres légères à ceux qui s’y allongent.
Les lys des Francs brillent au seuil du temple et,
comme une bannière, ils ornent les forêts et les champs.
Allongés (à l’ombre), les gens dédaignent d’un regard hautain la terre qu’ils récusent,
et oublieux des hommes, ils s’adonnent au commerce des Dieux.

Mathieu Bigot, recteur de cette paroisse, le 5 décembre 1678


Fin 1676
Registre paroissial de LIVRÉ sur CHANGEON, 1676
Cette année il y
eust une dissenterie
qui enleva plus de cent soixante
personnes


13 janvier 1676
Registres des sépultures de LUITRÉ
Venerable et Discret misire Pierre Nicolas
Prestre Recteur de cette paroisse natif de la ville
de Rennes Paroisse de St Sauveur mourut en odeur
de Sainteté le dimanche douzieme jour de janvier
mil six cent soixante seize, bien une heure devant
jour, apres avoir gouverné cette paroisse quarante
six ans voicy en peu de mots les vertus qu'il a
plus excellement et plus constamment practiquées.
1. Son zele pour la décoration de son église, qui paroît
dans la sacristie, chantrie, le grand autel, --
du Rosaire, la chapelle de Ste Anne, la voute
du ckeur et la trezorerie, qui ont été basties par
ses soins et ou il a beaucoup contribué du sien et
dans les ornemens pour le Divin service dont
il a pourvut la dite sacristie (Diloxit decore Domus tux?)
2.Si son zele luy a fait prendre un soin singulier
au temple inanimé et de la maison de Dieu, sa
charité l'a porté a secourir les pauvres, qui sont ses
temples vivants avec beaucoup de (libéralités?)
achetant pour cet effect des toiles, des sabots et
du grain dans la disette pour survenir a leur
necessitez, et afin de leur faire doublement
l'aumône, il ne la leur donnoit presque
jamais sans leur dire quelque chose de Dieu
et leur donner quelque instruction. (beatus qui
intelligit super igenu et pauperim?)
3. Le mépris des biens du monde et l'amour de
la pauvreté, qui ont fait qu'il n'a jamais
acquis une poulie de terre pour en faire son
propre, et qu'on n'a trouvé après sa mort
qu'une pauvre pistolle de tout argent, apres
avoir possedé le benefice de Luistré, qui est assez
bon, le tems que nous avons dit. (beati pauperes
spiritu?)
4. Sa perseverance dans l'oraison se levant encore
touttes les nuicts pour y vacquer peut estre bien
un an devant sa mort (media nocte surgebam ad
confitendum tibi?)
5. Sa patience avec laquelle il a suporté invinciblem(ent)
l'infirmité d'une harnie l'espace de 40 ans
(libenter gloriabor in infirmitatibus meis?)

Je ne dis rien de sa chasteté, de sa sobrieté et
je passe sous silence la peine qu'il prenoit
a annoncer la parole de Dieu a son peuple
non obstant son infirmité, montant encore
tous les dimanches en chaire peut estre bien
un an devant que de mourir.
Son humilité luy fit choisir le lieu de sa
sepulture dans le St cymetiere de Luystré devant
la croix, afin, disoit il, d'estre foullé aux pieds
de tout le monde qui passe par la en faisant
la procession. Ses obseques furent faites avec
beaucoup de solemnité le trezième de janvier
audit an au grand regret de tout le monde
et singulierement des pauvres qui fondoient
en larmes perdant un si bon pere. Venerable
et discret Misire Julien Berel prestre
Recteur de la paroisse de la Chapelle Janson
fit la sépulture de son corps a laquelle
assisterent Mr le Doyen de Dompierre
du Chemin, Mrs Les V. Recteurs de Parcé,
de Beaucé, de l'Aignelet, de Javené et
V. et D. Misire Pierre Morin prestre
Recteur dud. Luistré par la resignation
que luy en avoit faicte ledit defunct Nicolas
son oncle et Misire François Mazette aussi
prestre son arriere neveu.
(Fiat in pace locus Eius et habitatisillius
In sancta Vion. Amen.
Et qui vidis testimonus perhibuit et verid
est testimoniu Eius?)

P Morin
Rr de Luistré


11 septembre 1671
Registre paroissial des baptêmes de VITRÉ - Ste croix
Le Vandredy unziesme septembre mil six cent septante et un
La première pierre de l'augmentation à l'église a esté
minse par Illustrissime et reverendissime
Charles François de la Vieuville Evesque de Rennes et de luy
beniste y assistat grande afluence de peuple et particulierement
Le sieur Recteur soubsigné et les prebtres de la dite eglisse
de Ste Croix et est a remarqué que le mesme jour l'on
commansat a destruire le presche ou temple des huguenots
y estaient les couvreurs sur la cherpante du dit Presche le
tout par arest du conseil du Roy a la diligeance de
Monseigneur du Dommaigne Billon et suivant la tradition lorsque
l'on bastit le temple de la religion pretandue reformée
dans la ville ou tient presantement l'audiance, l'on detruisit
l'eglisse et couvant de Ste Croix par l'ordre du Sr de Monmartin
gouverneur du chasteau et ville de Vittré de la religion pretendue reformée


Fin de l'année 1669
Registre paroissial BMS d'ETRELLES
Le trantiesme jour du moys de décembre mil six
cent soixante et neuf nous avons barré le present
et assurons estre veritable Il manque des signes de quelques
thesmoings attendu que quoy que nous ayons peu faire
Il nous est comme impossible de les faire signer mesme
chose dans les deux livres et beaucoup croint qu'on
les veust surprendre et tromper en quelque facon Mais quand
a ce qui est de nostre part la verité et integrité a esté
observée Moy subcuré de la dite paroisse je soustiens que les
baptesmes mortuailles epousailles signez de ma main sont aussi
veritables


6 juin 1660
Registre paroissial des baptêmes de LUITRÉ
Ce que dessoubs soit escript et rememore en honneur du tres St sacrement de
l'autel an mil six cent trante le Vendredy matin
qui suit immédiatement le jour de l'octave
de la feste du corps de N(otre) S(eigneur) J(esus) Ch(rist) le septiesme
du mois de juin estant a Paris estudiant en
Sorbonne je receu les triste nouvelles de la
mort de deffunct François Nicolas mon frère qui este (estoit?)
Greffier du chapp(it)re de St Pierre de Rennes qui
(en sepulturé dans la dite église)
mavoit procure le benefice dans lequel
Jy ay eü Beaucoup de traverses Et trante
ans après Un vendredi matin imediatement
apres l'octave de la feste du corps du fils
de dieu le cinquiesme juin 1660 je receu Icy
les joyeuses et bonnes nouvelles de la naissance
de l'enfant escript au hault du fe-lle- (synonyme de feuillet/folio) suivant
qui sustinent te non confundentur psal (mus) 24 v 3 et[c] (*)
cum pratus fuere(fuerunt) misericordi[a/ae/...]


(*) ceux qui espèrent en toi ne seront pas confondus. Psaume 24, verset 3, etc.
Retranscrit grâce à l'aide de Jean-Louis Martin et Christian Verdier


4 juin 1659
Registre paroissial des baptêmes de VITRÉ - St Martin
Le quatriesme jour de juin 1659, le lendemain des
festes de la Pentecoste L'orage et Eturbeillon passa
sur cette ville et faux Bourgs avec telle violence
qu'il a renversé le clochet de cette eglise et ruiné
unne partye d'icelle et a aporté un domage notable
Le dit Clochet esté tenu un des plus beaux et
elevés de la province, Adorons la providence
de Dieu et apprehendons ses jugements


Fin 1656
Registre des baptêmes de COMBOURTILLÉ
En cette année 1656 l'hyver a été tellement rude qu'ayant
commencé par grandes gellées et froidures des avant la toussaint
Il a continué jusqu'à présent et le dimanche de Pasques
qui fut le 16 avril et les festes il neigea, gresla et
martela si abondamment que la terre était? entierement? couverte
et la plus grande partie des blasteries sont morts cette année


23 septembre 1634
Registre des baptêmes de VENDEL (vue 173/297)
Le vingt et troisiesme jour de septembre mil seiz cent
trente quattre qui estait un samedi jour St Lin environ
les unze heures du matin, ils feut entendu un grand
rugissement de plusieurs personnes et en divers endroits de la
Bretaigne durant lequel la terre trembla si fort que la
vaisselle en sonnait et pailles par les maisons et quelques
ardoises en tombaient Et a la Bretaigne depuis vingt ans
tremblé par trois fois fait le dict jour surdit